Écologie Industrielle Territoriale, Transition écologique

Ecopâturage : des moutons, chèvres et vaches remplacent les tondeuses au Pays de Mortagne.

Au mois de mai dernier, de nouveaux travailleurs se sont installés au siège de la Communauté de Communes et au sein de la zone humide de la Zone d’Activités de Maunit à Mortagne-sur-Sèvre.
Partagez cet article avec vos amis

Le Pays de Mortagne y développe l’écopâturage au sein de la zone humide de la Zone d’Activités de Maunit à Mortagne-sur-Sèvre, en partenariat avec le CPIE Sèvre et Bocage. Cette action concrète intègre le Contrat Nature 2050 signé avec la Région Pays de la Loire pour encourager les projets en faveur de la biodiversité.

Préserver la biodiversité

Les zones humides sont le berceau de la diversité biologique. Elles fournissent l’eau et la productivité primaire pour de nombreuses espèces de plantes et d’animaux. Elles remplissent également de nombreuses fonctions utiles aux équilibres naturels et aux activités humaines. Elles permettent de réguler les crues, de recharger les nappes phréatiques, de jouer un rôle de filtre biologique et physique et améliorent de ce fait la qualité des eaux…

Lors de la création de la zone d’activité de Maunit 2 en 2015, les élus de la Communauté de Communes, conscients de ces enjeux, ont porté un projet visant à préserver cet espace naturel et à en assurer sa valorisation.

Un Contrat Nature 2050 a été signé avec la Région Pays de la Loire. Le Contrat Nature encourage la mise en œuvre de projets en faveur de la biodiversité et de l’adaptation des territoires au changement climatique.

UNE GESTION PROFESSIONNELLE DE L’ÉCOPATURAGE 

L’intercommunalité a fait le choix de faire appel aux services d’un professionnel de l’éco-pâturage, l’entreprise Chanverriaise « La Tondeuse qui broute » pour optimiser la gestion de ces sites naturels pour la biodiversité en zones d’activités.

Le site de 30 000m2 accueillera différents animaux sélectionnés pour leur adaptabilité aux zones humides : une quinzaine de moutons Scottish Black Face, tous descendants des brebis survivantes des inondations provoquées par la tempête Xynthia en 2010. Viendront s’y mêler vaches et chèvres selon les besoins de la zone.

Ce remarquable réservoir de biodiversité ouvre la voie de la Nature en Zone d’activité, permettant une qualité de vie au travail améliorée pour les entreprises qui l’entourent : pas de bruits d’engins, gestion durable des espaces verts, plénitude, sociabilité.

S’informer sur les actions d’Ecologie Industrielle Territoriale

Les médias en parlent !