Développement durable, Environnement

Livraison du premier camion de collecte des déchets alimenté au bio-GNV

La Communauté de Communes du Pays de Mortagne a réceptionné le vendredi 8 février 2019 son premier camion de collecte des déchets alimenté au bio gaz naturel pour véhicules (bio-GNV). Elle devient ainsi la première collectivité des Pays de Loire à s’être dotée d’un tel équipement. En visite à l’unité de méthanisation Agribiométhane, Gérard HERAULT, Président de la Communauté de Communes, Martine LEGUILLE BALLOY, députée de la 4ème circonscription de Vendée, Denis MASSÉGLIA député de la 5ème circonscription du Maine et Loire et les élus du Pays de Mortagne se sont rendus à la station Agri’Carbur à Mortagne-sur-Sèvre pour faire le premier plein du véhicule.
Partagez cet article avec vos amis

« La Communauté de Communes souhaite participer au grand défi de la transition énergétique défini dans la Loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV). Pour ce faire, nous nous appuyons sur notre feuille de route développement durable qui préconise le développement des véhicules à énergie propre, et notamment ceux utilisant le Gaz Naturel pour Véhicules (GNV).», explique Gérard HERAULT président de la Communauté de Communes.

C’est dans ce cadre que la collectivité, qui assure la collecte des déchets ménagers sur le territoire, a décidé de faire l’acquisition de deux camions de collecte alimentés au Gaz Naturel pour Véhicules. Le premier camion destiné à la collecte des sacs jaunes a été livré le vendredi 8 février. L’autre destiné à la collecte des conteneurs verre et papier et des conteneurs semi-enterrés pour les ordures ménagères sera réceptionné au mois de mars.

La Communauté de Communes profite de la présence sur son territoire d’Agribiométhane, première station de Bio-GNV issu de méthanisation agricole en France, pour alimenter ces nouveaux camions de ce carburant vert. « Le bio-GNV est produit localement à partir de déchets agricoles et agro-alimentaires fournis par quatre exploitations de Vendée et de Maine-et-Loire. Il contribue à rendre les territoires plus autonomes énergétiquement et à développer une économie circulaire. L’utilisation de véhicules roulant au bio-GNV permet de diminuer de 80% les émissions de CO2 par rapport au diesel. C’est donc une vraie solution environnementale pour améliorer la qualité de l’air. De plus, ce carburant est 20% moins cher que le gasoil. » précise Jean-François FRUCHET, Vice-Président en charge de la commission développement durable du Pays de Mortagne.

LA JOURNÉE EN IMAGES