Assainissement, Transition écologique

Le Pays de Mortagne s'engage dans une démarche de gestion intégrée des eaux pluviales.

Le Pays de Mortagne s’engage dans une démarche de gestion intégrée des eaux usées.
Partagez cet article avec vos amis

Le 9 décembre, la Communauté de communes, en partenariat avec le CPIE Sèvre et Bocage, a réuni élus et agents à Chanverrie pour une réunion de sensibilisation à la gestion intégrée des eaux usées.

La Gestion Intégrée des Eaux Pluviales (GIEP) ? Qu’est-ce c’est ?

Avec l’imperméabilisation croissante de nos communes, les eaux de pluie ne s’infiltrent plus là où elles tombent. Elles sont captées, transportées dans des tuyaux, et rejoignent des bassins de rétention et, dans certains cas, des stations d’épuration. En temps de pluie, le fonctionnement des réseaux d’assainissement et des stations d’épuration est perturbé par les variations brutales de débits. Ils risquent de déborder, d’accentuer les inondations et de polluer le milieu naturel.

La Gestion Intégrée des Eaux Pluviales (GIEP) a pour objectif de laisser l’eau pénétrer dans les sols en mettant en œuvre des techniques dites alternatives : jardins de pluie, noues d’infiltration, tranchées drainantes…
La GIEP contribue ainsi à limiter les forts écoulements des eaux dans les fossés, à la recharge des nappes phréatiques, à rafraîchir les bourgs en été, et permet de réintroduire la nature dans nos communes.

 

Le Pays de Mortagne s’engage dans cette démarche.

Certaines communes du Pays de Mortagne ont déjà mis en œuvre ces techniques, d’autres ont des projets. La Communauté de communes souhaite essaimer les initiatives à l’échelle du territoire.
« Avec la prise de la compétence assainissement, la gestion des eaux pluviales est devenue l’une de nos préoccupations, et l’une des priorités de notre politique de transition écologique, précise Jean-François FRUCHET, Vice-Président en charge de l’Aménagement du territoire et la transition écologique du Pays de Mortagne. « La GIEP est inscrite dans le programme d’action de notre Projet Climat Air Energie Territorial. Nous souhaitons impulser une véritable dynamique sur l’ensemble du territoire, et inciter chaque commune à s’inscrire dans cette démarche.»

La démarche commence par une réflexion collective, la constitution d’un réseau d’échange pour partager informations idées et bonnes pratiques.
Jeudi, les élus et techniciens du Pays de Mortagne étaient invités à une présentation des enjeux de la GIEP et des solutions possibles sur le territoire, par le Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement (CPIE) Sèvre et Bocage.

Le 9 décembre dernier, la présentation de la GPIE par le CPIE Sèvre et Bocage a été suivie par 15 participants, élus et agents techniques communaux et intercommunaux.